En assurant le traitement des données à la périphérie du réseau, au plus près de la source, l'Edge computing réduit le délai de latence, optimise la bande passante et renforce la sécurité.



Qu’est-ce que l’Edge computing ?


Comme son nom l'indique ("edge" peut être traduit par "bord"), l'Edge computing consiste à déporter la puissance de traitement vers la périphérie du réseau. Les données ne transitent plus par le cloud mais sont traitées localement, au plus près de la source. La collecte, le stockage et l’exploitation des données peuvent se faire au niveau de l'appareil connecté lui-même ou depuis un serveur situé à proximité.


Cette approche décentralisée du cloud computing présente de nombreux atouts. L’Edge computing offre des performances stables, réduit fortement le délai de latence, optimise la bande passante, diminue l'empreinte carbone des activités numériques, renforce la fiabilité et la sécurité des opérations de traitement des données. Intrinsèquement lié au développement de l'internet des objets (IoT) et de la 5G, l'Edge computing doit permettre d'absorber la croissance exponentielle du nombre d'objets connectés. Il répond aux besoins d'applications exigeant une très faible latence ou des performances importantes en puissance de calcul. L'Edge computing ouvre également la voie à des cas d'usage innovants dans les domaines de la télémédecine, du bâtiment intelligent, de la smart city ou du véhicule autonome.



Edge computing et cloud computing : quelles différences ?


L’Edge computing se différencie du cloud computing par son architecture décentralisée. Les données sont traitées à la périphérie du réseau, à proximité de l'utilisateur ou l'objet connecté qui les génère. Son architecture s'apparente à un réseau de micro-datacenters qui stockent et traitent les données au plus près de la source de données.


Plus que concurrents, l’Edge computing et le cloud computing sont complémentaires. Le premier répond avant tout à des cas d'usage bien identifiés où la réduction du temps de latence constitue un enjeu clé. Le cloud computing offre toutefois une palette de ressources et de services beaucoup plus vastes. L'Edge computing partage, par ailleurs, des technologies communes avec le cloud en termes d'architecture en micro-services ou d'applications conteneurisées (gérées et orchestrées par Kubernetes). Dans une stratégie de cloud hybride, une infrastructure flexible d'Edge computing peut s'intégrer à des environnements de cloud privé et de cloud public.



Cas d’usages de l’Edge computing



La maintenance prédictive


Associé au développement de l'intelligence artificielle et de l'IoT, l'Edge computing permet la généralisation de la maintenance prédictive. Les données sur la santé d'un équipement sont remontées en flux continus et comparées à son historique d’utilisation afin d’identifier d'éventuels signes avant-coureurs d’une panne. Une fois ce risque de défaillance avéré, un technicien de maintenance intervient de façon proactive sur la machine. En prévoyant les pannes avant qu'elles ne se produisent, la maintenance prédictive prolonge la durée de vie des équipements.



L’industrie 4.0


Dans l'usine du futur, les données collectées par une myriade de capteurs connectés pour mesurer la température, l'humidité, la pression ou les vibrations sont traitées sur site plutôt que d'être transférées dans le cloud. Un traitement local à la fois plus rapide et moins onéreux.
Au-delà de la maintenance prédictive, l'Edge computing ouvre la voie à la réalité virtuelle et augmentée – les opérateurs sont chaussés de lunettes connectées – et à l'automatisation du contrôle qualité. Placées au-dessus d’une ligne de production, des caméras connectées embarquant des algorithmes de vision par ordinateur (computer vision) détectent les pièces défectueuses.



Le transport et la logistique


En fluidifiant le traitement des données, l'Edge computing accompagne le mouvement de robotisation et d'automatisation des entrepôts de logistique, de la préparation des commandes (picking) au réapprovisionnement des stocks. Une fois les marchandises expédiées, l'Edge computing participe à leur suivi, qu'elles empruntent des transports maritimes, aériens ou routiers. Un cas d'usage porte sur la traçabilité des conteneurs.



Les avantages de l’Edge computing



Rapidité


En s'affranchissant des allers-retours de données transitant vers un datacenter distant, l'Edge computing évite les goulots d'étranglement du réseau et réduit fortement la latence qui se mesure en microsecondes plutôt qu'en millisecondes. Une célérité qui profite à des applications critiques dont le traitement des données doit s'effectuer quasiment en temps réel, comme les systèmes embarqués d'un véhicule autonome.



Sécurité


En stockant et en traitant des données à la périphérie du réseau, l'Edge computing offre théoriquement davantage de garanties de sécurité que le cloud computing. Les données restent à proximité de leur source sans transiter par internet et le cloud public. La surface d'exposition aux risques se réduit à l'objet connecté et à l'infrastructure locale. En cas de compromission, il est possible, par une micro-segmentation du réseau, d'isoler la zone infectée pour éviter une propagation à l'ensemble du système d'information. Dans le cadre d'un plan de reprise d'activité (PRA), l'Edge computing peut, par ailleurs, offrir un environnement de confiance géo-redondé.



Souveraineté


L'Edge computing constitue en quelque sorte un cloud local et souverain. Il répond notamment aux exigences du Règlement général sur la protection des données (RGPD) de l'Union européenne en matière de confidentialité et de souveraineté des données personnelles. Les données sensibles sont stockées et traitées dans un environnement de confiance au plus près du lieu de leur collecte. Une fois traitées, elles peuvent être supprimées dans la foulée.



Les solutions d’Edge computing de Bouygues Telecom Entreprises OnCloud


Via sa filiale Bouygues Telecom Entreprises OnCloud, Bouygues Telecom Entreprises est le premier opérateur BtoB français à proposer une offre d'Edge computing. Avec ce cloud de confiance, PME, ETI, grands comptes et collectivités locales bénéficient de la performance des services d’infrastructures et de stockage de Bouygues Telecom Entreprises tout en conservant leurs données à proximité.


L'offre est actuellement disponible dans dix métropoles : Paris, Lyon, Nantes, Dijon, Montpellier, Strasbourg, Rouen, Nice, Douai et Toulouse. Avec cette nouvelle solution d'Edge computing, les clients de Bouygues Telecom Entreprises bénéficient :

  • d’un temps de latence réduit grâce la proximité géographique des datacenters
  • d’une géo-redondance maximisée entre deux sites régionaux
  • de la possibilité de déployer des applications temps réel

Sur le plan technique, cette offre d'Edge computing s'appuie sur :

  • Une infrastructure hyperconvergée VMware s’appuyant sur 3 nœuds HCI (redondance locale) portant chacun 24 cores, 9 To de RAM et 1 To de stockage sur un réseau 100 Gb redondé,
  • Un stockage ultra-performant à base de mémoire persistante (SSD NVMe),
  • Une gestion automatisée et centralisée du stockage (SDS) et la réplication des données en temps réel à travers des fonctionnalités de la solution de virtualisation vSAN de VMware,
  • Une micro-segmentation sécurisée et un management automatisé du réseau à travers la couche de virtualisation NSX de VMware.

Retrouvez nos Solutions et Services Cloud


chevron_left Voir toutes les définitions
close

Vous souhaitez demander un devis

Les champs suivis d'un ( * ) sont obligatoires

Votre demande a bien été prise en compte !

Nos conseillers reviendront vers vous
dans les plus brefs délais.

Logo MMA

Assurance des véhicules, complémentaire santé ou
prévoyance pour vos salariés.


Découvrez notre offre partenaire MMA Enterprise pour protéger au mieux votre activité professionnelle.