Le cloud public est une infrastructure informatique par laquelle un fournisseur de services met à disposition de ses clients des ressources informatiques via Internet. Les ressources peuvent être des capacités de stockage, des applications ou des machines virtuelles. Dans un cloud public, les services sont proposés à plusieurs clients, qui utilisent la même infrastructure partagée.



Qu’est-ce qu’un cloud public ?


Le cloud computing, ou “informatique en nuage” en Français, est un terme générique employé pour désigner l'ensemble des ressources numériques disponibles à la demande via Internet. Une entreprise peut ainsi consommer des logiciels, du stockage ou de la puissance de calcul sous forme de services, sans avoir à acquérir et à maintenir une infrastructure interne. Il existe plusieurs types de cloud, qui peuvent se mélanger et interagir au sein d’un même système d’information : cloud privé, cloud public ou un mélange des deux, appelé « cloud hybride ».



Comment fonctionne un cloud public ?


Le cloud public se subdivise en trois grandes catégories.


L'Infrastructure-as-a-Service (IaaS) correspond à l'offre de base du cloud computing. Avec l'IaaS, une entreprise dispose de tous les éléments d'une infrastructure virtualisée. Elle consomme, sous forme de services, des capacités serveurs (machines virtuelles), des espaces de stockage et les fonctionnalités réseaux associées. Elle paie à l’usage.


En complément du IaaS, le Platform-as-a-Service (PaaS) met à la disposition des entreprises un environnement préconfiguré de développement logiciel, pour développer, tester et exécuter des applications dans le cloud. Une plate-forme de PaaS comprend généralement un système d’exploitation, les dispositifs de sécurité, les systèmes de gestion de base de données, les serveurs d’applications et les frameworks de développement logiciel les plus courants.


Enfin, le logiciel en tant que service, ou SaaS (Software-as-a-Service), consiste à proposer une solution logicielle prête à l'emploi, exécutée et gérée par un prestataire cloud qui en assure aussi l’administration, la maintenance (patchs de sécurité) et l’évolutivité (mises à jour).



Quelles différences entre cloud privé et cloud public ?


Dans un cloud public, l'infrastructure et les ressources sont partagées entre plusieurs entreprises, au sein d'un même environnement mutualisé. Les serveurs et les services sont détenus et gérés par le fournisseur. En quelques clics, une entreprise peut provisionner un environnement de travail, louer des capacités de stockage, ou recourir à des services innovants prêts à l'emploi dans les domaines de l'Internet des Objets (IoT) ou de l'intelligence artificielle.


L'utilisateur gère les services cloud associés à son compte depuis une console d'administration en ligne, et ne paie que les ressources consommées, comme la puissance de calcul (CPU), la bande passante ou le transfert de données. Le cloud public présente un certain nombre d'atouts en termes d'agilité (déploiement d'un nouveau service ou d'une machine virtuelle en quelques clics), de scalabilité (capacité à s'adapter automatiquement à la demande) et de mobilité (accès depuis n'importe quel terminal connecté).



cloud public cloud public


Comme son nom l'indique, le cloud privé est, lui, déployé sur des serveurs spécifiques à une entreprise, qui lui appartiennent en propre (ils sont par exemple installés dans son centre de données), ou dont elle délègue la gestion et la maintenance à un prestataire. Ce dernier garantit à son client que seules ses applications et ses données seront présentes sur les machines louées. L’entreprise accède à cet environnement privatif via un lien Internet ou un réseau privé.


Avec un cloud privé, une entreprise conserve une maîtrise totale de ses ressources et bénéficie d'un haut niveau de sécurité, de contrôle et d'évolutivité. Un cloud privé peut également répondre aux exigences réglementaires (en étant conforme au RGPD) en hébergeant les données les plus sensibles ou les applications les plus critiques d'une organisation.


Combinaison du cloud public et du cloud privé, le cloud hybride tente de tirer le meilleur parti des deux mondes. Dans ce type d'infrastructure mixte, une partie du système d’information d’une entreprise est gérée sur un ou plusieurs clouds publics, tandis que d’autres parties contenant des informations plus sensibles ou plus proches de son cœur de métier sont sur des clouds privés ou directement gérés par ses équipes, avec des passerelles et des points de sécurité entre les différentes plateformes.



Les avantages du cloud public pour une entreprise


Globalement, un cloud public offre trois avantages principaux : il est simple et rapide à mettre en place, il est toujours disponible, et il permet de gérer au plus près ses dépenses.


Une mise en place rapide


Plus de logiciel à déployer sur les différents postes de travail, à administrer et à mettre à jour... La souscription à un logiciel en mode SaaS se fait en quelques clics. Les collaborateurs accèdent ensuite très rapidement à la solution, depuis n'importe quel navigateur web ou application mobile.


Dans le cadre d’ une offre IaaS, comme celle que propose OnCloud, nos équipes sont là pour affiner les besoins des entreprises clientes, et les accompagner lors de la migration ou du déploiement de leurs applications et données dans le cloud. La mise en place d’un projet varie de quelques heures à quelques jours, en fonction de l’architecture cible IaaS proposée. Le délai de mise en place de ressources de type IaaS est donc beaucoup plus rapide qu’un déploiement sur site, dit “on premise”.



Une accessibilité permanente aux données

Le grand intérêt du cloud réside dans l’accessibilité permanente des données en ligne. La plupart des offres cloud comprennent une garantie et des engagements de services à ce sujet, les SLA (“service-level agreement”) : il s’agit d’un accord conclu entre le fournisseur de services cloud et son client, qui garantit un niveau de service minimum concernant l'accessibilité des données de l’entreprise cliente.


De fait, le fournisseur de cloud public doit mettre en place l’ensemble des moyens nécessaires pour garantir que la donnée client reste accessible 24h/24, 7 jours/7 : redondance du matériel, redondance des infrastructures réseaux, des datacenters, etc. C’est au fournisseur de cloud public que revient la charge de la gestion de l’infrastructure cloud et de sa maintenance. C’est donc lui qui va assurer et garantir son bon état de fonctionnement. Généralement, les SLA garantissent une disponibilité des services à hauteur de 99,9%, ce qui est le cas chez OnCloud.


Mais pas de cloud sans bon réseau ! Bien que le fournisseur s’engage sur la disponibilité et l'accès aux données clientes, l’entreprise cliente doit s’assurer, elle, de disposer d’un accès Internet en parfait état de fonctionnement. Il est donc important pour l’entreprise cliente de mettre en place des systèmes de redondance ou de garantie de ses accès Internet : backup de liens, routeur 4G, MPLS, etc.


Afin de répondre à ces enjeux de sécurité et de performance, il est avantageux de faire appel à un fournisseur de services cloud disposant également de compétences d’opérateur, et pouvant intervenir sur l'ensemble de la chaîne de valeur, du transport à l'hébergement de la donnée.



La flexibilité du cloud public

Le cloud public consiste en la mutualisation de ressources informatiques mises à la disposition des clients par le fournisseur. Cela signifie que ceux-ci peuvent consommer autant de bande passante, d’espace de stockage (immédiat ou à long terme), de puissance de calcul qu’ils souhaitent, en temps réel, suivant leurs besoins du moment. Cela signifie également que les sociétés ayant recours au cloud public n’ont pas à se préoccuper de la maintenance desdites ressources informatiques, et n’ont donc pas à y allouer de moyens humains spécifiques au sein de leurs équipes.


Enfin, cela signifie que le prix est modulable : l’entreprise ne paie que ce qu’elle consomme, ni plus, ni moins. À charge pour elle d’obtenir une bonne visibilité sur ses pics d’activité, afin d’éviter les mauvaises surprises. Si les périodes d’activité intense sont plus onéreuses, elle réalise des économies en payant nettement moins lors des périodes creuses.





Nos offres de Cloud public et nos services managés


Avec sa filiale OnCloud, Bouygues Telecom Entreprises fait partie des principaux prestataires de cloud public en France. À la différence d’avec la plupart des offres de cloud public, une entreprise cliente n'est pas livrée à elle-même avec OnCloud Bouygues Telecom Entreprises. Cet accompagnement est particulièrement intéressant pour les PME, les ETI ou les filiales de grands groupes qui ne disposent pas toujours de compétences dédiées en interne, et pour qui la souscription à des ressources cloud peut s'avérer particulièrement complexe.


OnCloud accompagne ces organisations à tous les stades de leur projet, du conseil et la définition d'un plan de migration dans le cloud, jusqu'au support 24/7, la supervision des infrastructures et le monitoring applicatif. OnCloud opère ses propres environnements cloud tout en bénéficiant, avec Bouygues Telecom Entreprises, de l'appui d'un réseau opérateur reconnu. Redondante, son infrastructure repose sur deux centres de données situés en France. OnCloud propose une offre de cloud souveraine, garantissant aux clients l’hébergement de leurs applications et de leurs données sur le territoire français.


Découvrez nos offres Cloud


chevron_left Voir toutes les définitions
close

Vous souhaitez demander un devis

Les champs suivis d'un ( * ) sont obligatoires

Votre demande a bien été prise en compte !

Nos conseillers reviendront vers vous
dans les plus brefs délais.

Logo MMA

Assurance des véhicules, complémentaire santé ou
prévoyance pour vos salariés.


Découvrez notre offre partenaire MMA Enterprise pour protéger au mieux votre ativité professionnelle.